Retour

Juillet 2017

Mettre fin au blocus et à la guerre contre Gaza

 

A moins de 3 000 km de Marseille, à l’autre bout de la Méditerranée, près de 2 millions de personnes vivent isolées du monde, empêchées de sortir pour étudier, se soigner, visiter leur famille, etc.

La Bande de Gaza est soumise à un blocus total exercé par Israël depuis août 2007, blocus aggravé par la fermeture de la frontière sud par l’Égypte.

Le 8 juillet 2014, une nouvelle attaque israélienne débutait par des bombardements qui ont fait 240 morts dès le premier jour. Fin août, après cette agression contre une population enfermée dans un territoire de 40 km de long et 10 de large, on dénombrait plus de 2 200 morts.

Dans la nuit du 26 au 27 juin derniers, alors que s’annonçait dans le monde entier des manifestations de soutien aux Palestiniens de Gaza trois ans après l’attaque de juillet – août 2014, l’armée israélienne a bombardé à six reprises la Bande de Gaza.

La situation est d'autant plus inquiétante qu'elle suit la décision israélienne de couper aux Gazaouis l’approvisionnement en électricité, en ne leur autorisant que deux heures d’électricité par jour. Ces coupures perturbent gravement l’approvisionnement en eau et mettent en cause la possibilité même de soins médicaux.

Un rapport de la Banque Mondiale indique que la situation sera invivable si le blocus n’est pas levé. Quasiment toute l’eau disponible est inconsommable. Depuis 10 ans la communauté internationale assiste sans réagir à la mort à petit feu de toute une population.

Malgré leur dynamisme, leur éducation, leur volonté et leur inventivité les Gazaouis n’en peuvent plus de ne pas pouvoir reconstruire leurs maisons, de ne pas pouvoir se soigner, de ne pas pouvoir travailler, pêcher, cultiver leurs terres, de ne pas pouvoir se distraire.

Cela fait 50 ans que la Bande de Gaza est sous contrôle total de l’occupation israélienne, 20 ans qu’Israël détruit son économie, 10 ans qu’elle pousse ses habitants au désespoir par un blocus total, la rendant totalement dépendante des fournitures israéliennes... qu’ils doivent payer au prix fort.

L’AFPS Nord-Pas de Calais appelle la population régionale a manifester massivement sa solidarité et son soutien aux Palestinien-ne-s de Gaza.

Elles condamnent avec fermeté le cynisme meurtrier du gouvernement israélien qui agit une fois encore dans la plus parfaite impunité et le silence complice de l’Europe.

Elle demande à la France et l’Union Européenne d’œuvrer avec force et sincérité, bien au-delà des déclarations habituelles, pour la levée du blocus de Gaza, en exerçant de véritables pressions sur l’État d’Israël, notamment par la suspension de l’accord d’association entre l’Union Européenne et Israël, pour que cesse le blocus illégal et inhumain contre la population palestinienne de la bande de Gaza.

Elle s’adresse à ce sujet aux élus de la Région.

 

AFPS Nord-Pas de Calais - Lille le 3 juillet 2017

 

 

Retour